Introduction

L’opéra de Saigon est un lieu phare de la culture Vietnamienne. Situé dans le premier district de Ho Chi Minh Ville, il fut construit en 1900, inspiré par l’opéra Garnier en France , durant la Guerre du Vietnam, ce célèbre bâtiment vietnamien fut le siège du parlement du Vietnam du Sud. Mais l’opéra est-il un hyper-lieu?

Pour commencer, nous devons découvrir ce qu’est un hyper-lieu. Un hyper-lieu est un concept créé par Michel Lussaut afin d’aborder le principe de la mondialisation à travers une approche plus sociale.

Les cinq principes de l’hyper-lieu de Michel Lussaut sont:

  1.  le regroupement d’activités et son intensité
  2. L’hyper-spatialité (individus connectés par des réseaux mobilitaires et télécommunicationnels)
  3. L’hyper scalarité (un lieu qui joue sur toutes les échelles en même temps: locale et globale)
  4.  un espace d’expériences partagées
  5. un lieu d’affinités (tout le monde est à cet endroit pour la même raison et de ce fait une familiarité se crée avec les autres)

Nous avons donc rechercher à prouver que l’opéra de Saigon est un hyper-lieu en nous rapprochant de la manière de travail de Michel Lussaut.

« En tant que géographe je fais comme tous les géographes, ce qu’on appelle des terrains, c’est-à-dire que je me déplace, j’enquête, j’observe, je prends des notes, je fais des photographies, des films. »

-Michel Lussaut

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s